Des femmes qui nous inspirent : Lily Simpson

Des femmes qui nous inspirent : Lily Simpson

Comment votre carrière a-t-elle débuté et comment en êtes-vous arrivée là ?
J’ai 33 ans. Je suis maman de 3 enfants, fondatrice de Detox Kitchen et c’est aux fourneaux que je me sens le mieux. J’ai toujours aimé travailler dans le secteur de l’hôtellerie. J’ai travaillé comme serveuse dans un pub local quand j’avais 16 ans. J’ai été serveuse en restaurant, chef en collège et à l’université et j’ai monté ma propre boîte de restauration à l’âge de 24 ans.Je n’imaginais pas vraiment me lancer dans l’alimentation, mais après 4 ans à travailler dans une propriété du centre de Londres, je savais qu’il n’y aurait pas d’autre carrière qui me passionnerait davantage et c’est comme ça que j’ai décidé de débuter dans la restauration.Après avoir lancé ma société de restauration et fidélisé des clients tels que Bobbi Brown et Red Bull, j’ai décidé de créer une entreprise qui soit plus orientée vers la santé. C’est à ce moment-là que l’idée de Detox Kitchen a commencé à se concrétiser.
 
Qu’est-ce qui vous a inspirée ?
Quand je dirigeais mon entreprise de restauration, je recherchais toujours une nouvelle idée à développer. Une amie m’a demandé de lui livrer des plats sains car elle venait d’avoir un bébé et qu’elle avait besoin de se remettre. Je lui ai préparé des salades fraîches, des ragoûts et du jus de fruit et je lui livrais tous les jours chez elle. C’est ce qui m’a donné l’idée de Detox Kitchen et trois mois plus tard, j’ai lancé le site Web.
Lancer ce service de livraison de repas sains en 2012 a été vraiment exaltant. J’avais le sentiment qu’on faisait quelque chose de nouveau sur le marché et c'était à peu près à l'époque où le monde de la cuisine saine était sur le point de connaître un boom ! Nous étions à l'avant-garde et c'était très grisant. Cela dit, c’était aussi beaucoup de travail. J’ai travaillé 16 heures par jour pendant 6 mois consécutifs, je cuisinais, je livrais à tous nos clients à 3 heures du matin et je traitais toutes les commandes. Mais les avantages l’ont toujours emporté sur les difficultés, et ça continue ainsi ! Depuis, nous avons développé nos activités en ligne et fourni plus d’un million de repas à des clients à travers Londres. Nous avons ouvert deux épiceries fines à Soho et à Fitzrovia, publié deux livres de recettes et avons nos salades en vente chez Selfridges et Planet Organic.
 
Qu'est-ce qui vous a donné l’inspiration et la confiance nécessaire pour créer votre propre entreprise ?
Je ne sais pas si j'ai toujours eu l’esprit d’entreprenariat, mais j'ai toujours aimé travailler dur. J’ai travaillé à plein temps pendant mes études à l'université et j'ai toujours dû subvenir à mes besoins, ce qui est forcément une bonne motivation pour travailler dur et réussir. Je crois que je possède une qualité importante pour un entrepreneur, c’est la ténacité ... être capable de se relever et d'avancer dans les moments difficiles. C’est crucial quand on gère une entreprise et j’ai toujours eu confiance en ma capacité à continuer !
 
Quelle femme vous a le plus influencée ?
Aussi banal que cela puisse paraitre, je pense que c’est ma mère. Elle n’a pas eu une vie facile, mais elle m’a appris à travailler dur, à être gentille, à surmonter les difficultés et à ne pas penser que tout m’était dû.
 
Pensez-vous que les hommes et les femmes sont égaux au travail ?
Dans certaines entreprises, il y a l’égalité. Je pense que certaines sont en retard sur d’autres mais le changement est bien là. J'ai certainement eu ma part de sexisme au travail, mais je l'ai toujours ignoré et j'ai fait ce pour quoi j’étais payée. Il faut toujours avoir confiance en ses capacités et ne pas se laisser écraser par les autres, que ce soit par un homme ou par une femme !
 
D’après vous, quel est le plus gros problème auquel le monde du travail est confronté aujourd’hui ?
Trouver l’équilibre entre carrière et famille. Malheureusement, il n’y a pas de solution toute trouvée et je ne connais pas de maman qui ne se débatte pas. Je pense que la flexibilité est la clé. Je viens d'avoir mon troisième bébé et pour mon congé maternité, je vais être aussi flexible que possible. J’y retournerai quand je me sentirai prête et pour le nombre de jours qui me conviendra. Que ce soit pour un jour par semaine ou pour du plein temps, je ferai ce qui est le mieux pour moi et ma famille. D'autres entreprises doivent s’adapter à cela et ne pas mettre toutes les mères dans le même panier.

Avez-vous des secrets de beauté ?

La beauté c’est avant tout une bonne nuit de repos, un visage reposé et un sourire sincère.

 

Si vous étiez sur une île déserte, quels sont les 3 produits que vous choisiriez ?

Un soin cutané de la marque Pai, une pâte à la vitamine C et un bon correcteur pour les yeux !

 

Quel est le meilleur conseil de beauté que votre mère vous ait donné ?

Ne coupe jamais ta frange, c’est trop d’entretien !

Article précédent

Des femmes qui nous inspirent : Yoanna Gouchtchina

Article suivant

Des femmes qui nous inspirent : Katie Brindle

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés