Comment intégrer le « collagen banking » à votre routine beauté ?

by AMERLEY OLLENNU

• 11 July 2024

Les compléments alimentaires, les traitements topiques et la luminothérapie par LED sont autant de moyens de stimuler la production de collagène, mais comment le mettre en réserve pour plus tard ?

 

Le collagène, qui est un produit phare aujourd’hui, prend le secteur de la beauté d'assaut. On le consomme sous forme liquide ou solide et on l'applique sur notre peau, tout cela dans le but de rester jeune plus longtemps, à l'intérieur comme à l'extérieur. Et ce, bien que notre corps fabrique naturellement cette protéine structurelle, qui agit comme une charpente pour la peau et contribue à lui donner une apparence rajeunie – c’est-à-dire un teint lisse, pulpeux et rayonnant. 

Qu'est-ce que le collagène ?

« On trouve 28 types différents de collagène dans tous nos tissus : c’est la protéine la plus abondante dans le corps humain. Il fortifie nos tissus et, sans lui, nous aurions des problèmes de structure, non seulement de notre peau, mais aussi de nos articulations, de notre cartilage et de nos tendons », explique Sophie Shotter, médecin esthétique et animatrice du podcast « Age Well with Dr Sophie Shotter » (Bien vieillir avec le Dr Sophie Shotter).

Mais puisque notre corps fabrique lui-même son collagène, pourquoi les experts du monde entier nous encouragent-ils à augmenter nos réserves par le biais du collagen banking ? À partir de 25 ans, nous commençons à perdre du collagène à un rythme de 1 à 1,5 % par an. Or, sans lui, notre peau perd son teint uniforme, sa texture lisse et sa fermeté, tandis que nos pores s'élargissent et que les rides et ridules s'installent. 

Il y a néanmoins une réserve à garder à l'esprit. « Les personnes d’Asie, d’Asie du Sud-Est et celles d'origine africaine semblent posséder davantage de collagène que les personnes de type caucasien, et comme leurs fibres de collagène sont très serrées, cela les rend plus difficiles à décomposer. Il est également possible que la mélanine des peaux foncées protège le collagène, qui se décompose donc moins rapidement que dans les peaux caucasiennes », explique Mme Shotter. « Toutefois, ajoute-t-elle, le collagène se décompose toujours, même si c’est plus lentement ».

Enfin, quel que soit votre teint, des facteurs liés à votre mode de vie jouent également un rôle dans le déclin de votre collagène. Le stress, la pollution, l'exposition aux UV, le tabagisme et même la consommation de sucre peuvent en accélérer la perte. C'est pourquoi la pratique du collagen banking est intéressante pour tous ceux qui souhaitent ralentir les signes du vieillissement, réduire leurs cicatrices et avoir un visage qui reste frais pendant longtemps.

 

Qu'est-ce que le « collagen banking » ?

Forme de biohacking, « le collagen banking est une approche proactive et préventive. Il s'agit de préserver votre capital de collagène en l’approvisionnant régulièrement, plutôt que d'attendre qu'il soit à découvert. Vous éviterez ainsi le développement de signes associés à la perte de cette protéine structurelle clé », explique Mme Shotter. Cela implique d'utiliser des compléments alimentaires et d’effectuer des soins de la peau, ainsi que des traitements à domicile et en clinique pour booster votre niveau de collagène avant que celui-ci ne commence à sérieusement décliner.

En commençant entre 20 et 30 ans, au moment où la perte de collagène n’en est qu’à ses débuts, vous n'aurez pas besoin d'avoir recours à des traitements agressifs, estime Mme Shotter. « Commencez par appliquer un bon produit topique comme les rétinoïdes, les acides cosmétiques ou les peptides, qui stimulent la production de collagène. Prenez en complément du collagène à ingérer et envisagez un traitement à domicile tel que la luminothérapie par LED rouges. Ces habitudes sont excellentes car elles contribuent à stimuler vos cellules fibroblastes pour qu'elles produisent davantage de collagène, d'élastine et d'acide hyaluronique », explique Mme Shotter.

Comment stocker du collagène grâce à la luminothérapie LED

L’acronyme LED signifie « diode électroluminescente » - c’est-à-dire une petite ampoule qui émet différentes longueurs d'onde de lumière. Les lumières rouge, proche infrarouge, verte, jaune et bleue peuvent toutes être utilisées pour traiter différents problèmes de peau, des rides et ridules à la pigmentation, en passant par l'acné. Ce traitement totalement indolore, consiste à placer un appareil à LED à proximité du visage. Il vous suffit de vous asseoir et de vous détendre pendant que votre peau absorbe les longueurs d'onde que vous avez choisies. 

En matière de « collagen banking », « la lumière LED rouge est la meilleure option car elle peut aider à stimuler la production de collagène dans la peau, tandis que le proche infrarouge va stimuler l’irrigation sanguine de la peau. Cela entraînera un meilleur apport en micronutriments dans lesquels la peau pourra puiser pour produire plus de collagène », explique Mme Shotter.  

Voici donc le Masque LED Visage Current Body Skin. Fort de ses 66 ampoules LED rouges et de ses 66 ampoules de lumière proche infrarouge, ce masque offre les mêmes longueurs d'onde rouges cliniquement prouvées que les appareils professionnels des salons de coiffure. Et contrairement aux appareils à LED ordinaires où la lumière est mal répartie, la technologie brevetée de ce masque couvre la surface de la peau uniformément, sans laisser d'espace, de sorte que chaque partie de votre visage est enveloppée par une lumière qui stimule le collagène.

Adapté à tous les âges, teints et types de peau, il vous suffira de 10 minutes seulement, trois à cinq fois par semaine, pour réduire vos rides jusqu'à 24 % et arborer un teint plus lumineux, plus lisse et plus uniforme. 

 

 

share
Article précédent La perte de cheveux chez la femme

Articles similaires